L'EGLISE et SON CALVAIRE

L' Eglise de SOUBREBOST est signalée une première fois dans les textes de 1158 sous le nom de SUPER-BOSCO. Elle était unie à la mense Abbatiale de Saint-Augustin-lès-Limoges et vouée au culte de la Vierge.I

Il y eut tout d'abord une église romane dont il reste la crypte et un devant d'autel. L'édifice fut entièrement rebati à la fin du XVème siècle ou début du XVIème. L'eglise fut à nouveau détruite au XIXème siècle à la suite d'un incendie et reconstruite en utilisant des  morceaux entiers plus ou moins épargnés. La première pierre de cette reconstruction fut bénie le 28 Mai 1860  et la dernière le 19 Décembre 1861.

En 1934 elle menaça ruine et s'écroula en partie (voir photo) Heureusement grâce à l'intervention de l'Abbé Lestrade elle fut classée monument historique en 1942. Sa reconstruction commença en 1946.

L'Eglise actuelle comprend trois travées et recouvre la crypte d'origine. Lintérieur est refait dans le style du XIIIème siècle avec voûtes d'ogives. Il existe trois clés de voûte issues des démolitions dont deux pourraient être les Armes des Comborn  . L'essentiel du mobilier est constitué par six statues du 17ème classées monuments historiques elles aussi. Elles représentent Saint Paul, Saint Pierre, Saint Roch, Saint Anne et deux apôtres. Mais la pièce maitresse est une vierge dorée du XIIIème siècle , nommée LA VIERGE A L'ENFANT classée monument historique. 

L'accès à la crypte se fait par deux escaliers à angle droit se rencontrant sur un petit palier. Cette crypte offre un devant d'autel décoré de six statuettes de Saints et d'une scène d'ensevelissement datée de la fin du XIIème siècle., Il existe également un puits aujourd'hui comblé.

LE CALVAIRE A DOUBLE FACE

Tel Janus à deux visages, la croix nous offre d'un coté la face féminine de la Vierge, et l'autre celle masculine, du Christ en croix. Les deux personnages ont les pieds sur le croissant de lune, symbole de la connaissance, par réflexion solaire. La Vierge porte dans ses bras un enfant Jésus qui semble pratiquement nu. A droite et à gauche de la Vierge les représentations ne sont plus identifiables .

Sous les pieds de la Vierge Marie, le croissant de lune est dans sa phase montante, naissance allant vers la plénitude, alors que sous les pieds du Christ la lune est en phase descendante chemin du tombeau.